Quelques nouvelles

Voilà un moment que je n’ai rien écrit ici. Le temps file. Je me sens comme une blogueuse toute rouillée.
En trois mois, des petites choses se sont mises en place.

J’ai commencé à m’initier au massage avec un ami qui fait autant le prof que le cobaye, j’ai commencé à aimer masser, j’ai découvert que mes avant-bras, et pas seulement mes mains, aiment bien masser. Du coup une formation en massage « lomi-lomi », ce sera bien, quand j’aurai des sous.

J’ai repris les cours de tai-chi, avec le même prof qu’en 2004-2008. J’avais complètement occulté l’existence de la forme « rapide » du tai-chi (et je crois que j’ignorais tout du « family set » – style Yang, famille Tung). Mon prof ne l’enseignait pas encore vraiment en 2004-2008. Je découvre donc que le « rapide », ce n’est pas du tout pareil que le « lent », que c’est franchement une galère notoire pour moi. Du coup j’ai expliqué mes petits troubles sensori-moteurs développementaux au prof, par email fleuve. Du coup il va s’adapter, et du coup une heure et demi par semaine je vais désormais avoir la sensation de vivre dans une société inclusive, ça va être cool.

L’essentiel de ma vie sociale consiste à passer un peu de temps, de temps en temps, avec un couple d’amis ou avec des cousins et leur famille.
Depuis l’été 2015, je me suis beaucoup recentrée sur ma famille. Après avoir passé des années à courir partout pour essayer de me construire une vie pro, une vie perso, ici ou ailleurs, après avoir perdu de vue une bonne partie des gens avec lesquels je m’étais plus ou moins liée au cours de mes péripéties, je me suis rendue compte que les gens qui « restent », quoi qu’on fasse, ce sont surtout les gens de la famille. Je les ai beaucoup négligé entre 2005 et 2015. Je les retrouve avec un plaisir certain. Je passe un peu de temps à « crapoter » avec tel cousin, ou à ramasser des légumes bio chez telle cousine. Je découvre que j’aime crapoter le cigare, ou ramasser des légumes bio, même quand il fait froid et qu’il bruine.

J’ai renouvelé mon assurance pro pour mon activité de naturopathe que je peine lamentablement à faire démarrer. J’ai des cartes de visite depuis environ un mois seulement, et je n’ai pas encore trouvé le tonus pour aller les déposer dans des magasins bio. Mais bon, je ne désespère pas, je vais bien finir par y arriver, un minimum. Ca doit être un gros trac. Un petit découragement. Je ne sais pas trop. Une bouderie? C’est le seul gros bémol du moment, le truc qui peine à prendre forme.

Ah et j’ai commencé à observer sérieusement mon cycle menstruel. Le truc super crucial à raconter, vraiment. Une naturopathe accompagnante sexuelle incapable de dire quand elle ovule, je commençais à trouver que ça ne faisait vraiment pas sérieux. Donc j’ai assisté à une après-midi « symptothermie » (pour 10 euros, ça je pouvais me l’offrir) et je me suis aussi offert un thermomètre pour prendre ma température basale, le matin au réveil. Je me suis fait un petit tableau, je fais mes petits relevés d’apprentie météorologue hormonale. Je trouve ça passionnant.

L’approche de mon quarantième anniversaire me « travaille » un peu. Je vais m’offrir du magnésium et des vitamines B, de la vitamine C, de l’huile de massage, une séance chez l’ostéo, peut-être le livre sur les principes de la purification en magie d’Arnaud Thuly, ou un bouquin d’Ayurveda qui explique les indications et contre-indications des plantes en fonction des différents tempéraments…, ce genre de chose.

Bref, sur ces bonnes paroles, je vous laisse avec l’un des profs de mon prof de tai-chi.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s