Lire ou ne pas lire?

hermione_opt

 

Dans une de mes dernières vidéos youtube, j’ai raconté que j’ai commencé à lire des livres sur les psychédéliques et sur les recherches médicales qui sont menées sur le sujet.

Là: https://www.youtube.com/watch?v=9wPl9vl3DtA

Le lendemain de la mise en ligne de la vidéo, l’un de mes « contacts » (que j’aime bien par ailleurs, mais là j’avoue il m’a un peu contrariée) m’a écrit pour me dire – pardon je caricature un peu – « bouh, c’est pas bien, c’est dangereux, c’est de la manipulation, la science n’en a rien à faire du Vivant, elle n’est que manipulation et recherche de profit, l’être humain peut se guérir tout seul comme un grand grâce à l’homéostasie, etc… ». Bref, autrement dit « on n’a besoin de rien, surtout pas de la science, on est tout puissant, on n’a besoin de rien pour relancer les processus d’homéostasie (même quand ils sont en rade tellement on est épuisé) comme certains psyché semblent pouvoir le faire, non, même en état d’épuisement total, de dépression, de stress post-traumatique, etc…, il suffit d’attendre et de prier et tout ira bien, parce qu’on le vaut bien. 
Les plantes, les champignons, de toute façon, c’est forcément très en-dessous de nous tout ça. » … Alors que du point de vue de l’évolution, les plantes et les champi, ce sont ni plus ni moins que nos ancêtres, ou nos frères et sœurs, vu qu’ils utilisent les mêmes neurotransmetteurs que nous pour communiquer au niveau cellulaire, par exemple, mais on s’en fout.

Mon contact a ensuite admis qu’il n’a jamais rien lu sur les psyché.

Et ce n’est pas la première fois que je vois ce genre de phénomène se produire, du genre « Ah, t’as lu ça dans un bouquin? Mais tu gobes vraiment n’importe quoi, toi! »… Du coup je finis par avoir un peu l’impression qu’on vit dans un pays fantastique où, à partir du moment où tu lis des livres, tu es pris pour un crétin.
Bah oui, si tu as besoin de lire des livres sur un sujet, c’est que tu reconnais ton ignorance sur le dit-sujet, donc tu reconnais que tu es bête, en tout cas plus bête que ceux qui « savent » sans avoir jamais rien lu parce qu’ils sont tellement intelligents qu’ils peuvent savoir plein de choses sans ouvrir un livre, ils « savent », sans trop savoir comment mais ils « savent », donc les gens qui n’ont jamais rien lu sur le sujet sont en droit de te parler comme à un débile mental, comme à une petite chose écervelée qui croit qu’elle va apprendre des trucs dans les livres alors que tous les gens réellement intelligents savent déjà tout spontanément sur ceci cela. Parce que c’est ça l’intelligence, la vraie, c’est l’omniscience, tu vois, la génération spontanée, l’esprit sain qui te tombe dessus parce que t’es l’élu, tu vois, tout ça tout ça.

Tout le monde sait que les psychédéliques c’est dangereeeeeux, et que des recherches médicales sur le sujet ne peuvent être que manipulées par les grands méchants labos assoiffés de profits (alors qu’en vrai ils se font peut-être beaucoup de soucis à l’idée que les psyché soient dépénalisés parce que ça ferait nettement baisser leur chiffre d’affaire, tu vois, mais bon bref)!!! Faut être vraiment très très bête pour « croire » des livres qui, eux, racontent tout à fait autre chose que les légendes urbaines, autre chose que les textes de lois écrits par les « élus » de nos urnes, si purs de cœurs et d’esprit, eux, c’est sûr.
Les livres sont des fourberies, des attrapes-nigauds, tout le monde le sait.

Donc je suppose que plus personne ne lit quoi que ce soit, si ce n’est les « rats de bibliothèque » tous poussiéreux qui n’ont pas d’amis, ou bien quelques pauvres réacs moisis qui continuent à lire du Saint-Exupéry, du Junger ou du Colette pour faire « genre », pour faire croire qu’ils sont éduqués alors qu’ils sont tout juste bon à mettre à la poubelle, avec leurs livres tous moisis.
L’homme moderne n’a pas besoin de livre, lui, non, il sait. C’est qu’il fait confiance à son tout puissant « ressenti », lui. Il est infoutu de faire la différence entre un ressenti et un préjugé, entre un ressenti et une projection, mais bon, on s’en fout, c’est moderne de parler de « ressenti » à tord et à travers, donc il n’y a plus que ça qui vaille, le « ressenti », l’émotion, la larme à l’oeil, tout ça…
Les livres on s’en fout.

Bref, tant pis si ça me fait passer pour une réac ou une imbécile, mais moi j’ai choisi de m’informer, en + de cultiver mon « ressenti ».

Voici donc quelques extraits d’un livre génial, pour s’instruire tout plein tout plein:

Publicités

Une réflexion sur “Lire ou ne pas lire?

  1. J’ai regardé ta vidéo et lu cet article que je trouve très intéressants l’un comme l’autre – même si les deux sujets ne m’intéressent pas, a priori. Voilà une chose que j’aimerais te transmettre : tu écris mieux que tu ne t’exprimes oralement, mais tu es si authentique et épurée que c’en est agréable quoi qu’il en soit. Je me permets d’apporter mon avis de spectatrice-lectrice même s’il n’est pas demandé. Je viens de tomber sur ton blog en fait, alors je fouille un peu, je fais comme chez moi. Je me permets de te tutoyer aussi, blogosphère « oblige »…
    Voilà : je crois qu’il est trop tôt pour cerner tout ou partie de ce que tu es, mais je prends quand même le risque de (pré)juger de toi que tu es quelqu’un de très intelligent. Scientifiquement intelligent, parce que tu entretiens ta culture et ta réflexion. Je ne sais pas la différence entre ressenti et préjuger, en revanche. Donc je parle de préjugé dans ce cas précis, mais c’est peut-être un ressenti ? Ou alors « préjuger » et « ressenti » dans ta définition ne se différencient que dans le cas de la culture et précisément dans celui de la curiosité intellectuelle.
    Bref, j’ai 21 ans et je suis passionnée par les hommes et les femmes capables de transcender les règles conventionnelles de notre société et les (mauvaises) habitudes inculquées par nos processus de socialisation : comme celle de ne plus réellement lire ;-), une mauvaise habitude qui accompagne celle de vivre une vie très speed et davantage ciblée sur le social que sur l’intellect… J’espère que ce que je dis n’est pas trop abstrait, que cela reste compréhensible… (?) A mon âge, je sais absolument de quoi je parle en disant cela puisque je suis en plein dedans : je déteste lire et mon éducation (socialisation primaire) y est pour quelque chose, alors que je fais le vœu d’être quelqu’un de cultivé ! Paradoxal, n’est-ce pas ? Voilà pourquoi je m’arrête un instant pour t’écrire : moi qui ne réussis pas à (aimer) lire, alors que j’aimerais tout savoir sur tout, je suis tout-à-fait impressionnée par tes qualités d’écriture et de recherche intellectuelle et je tiens à te le dire. Je tiens à te le dire parce que je sais combien les commentaires positifs sont bons à entendre, surtout chez ceux qui publient sur internet dont on peut imaginer qu’ils attendent quasi-forcément des retours sur leurs publications.
    Ceux qui penseront que tu es une réac’ ou une imbécile auront en face d’eux un miroir et seront doublement stupides puisqu’ils ne se rendront même pas compte que tu es en fait juste derrière. Je suis un homme moderne (une jeune femme moderne) et je sais que dans mon cas, ce n’est pas toujours un atout, mais au moins ai-je l’intelligence de m’en rendre compte et de l’accepter, et « dieu » merci également la prétention d’écrire un aussi long commentaire pour me défendre de l’être complètement.
    Concernant les psychédéliques, je n’ai pas d’avis. Je ne connais rien à ce sujet. Ca ne m’intéresse pas vraiment (à l’heure d’aujourd’hui, puisque j’ai d’autres centres d’intérêt et questionnements prioritaires). Mais ta vidéo me plaît parce qu’elle souligne un élément très important : nous sommes très loin d’avoir tout découvert en matière de corps humain et de capacités physiologiques. Heureusement, la recherche est là pour nous. Je ne suis pas sûre qu’elle soit toujours efficace, elle manque de moyens aussi, parfois. Je ne suis pas sûre qu’elle soit toujours dénuée d’intérêts égoïstes, également, et je crois que cette intuition n’est malheureusement pas mauvaise. Mais bon : je ne fais jamais de généralités et surtout, je pense que nous avons besoin de poursuivre les recherches dans tout et n’importe quoi, pourvu que cela nous apporte quelque chose de positif. Alors si la recherche sur les psychédéliques apporte quelque chose de positif aux hommes, il est possible que mon avis neutre tire vers le « OK ».
    J’aimerais vraiment parler et comprendre l’Anglais si bien que je puisse lire des bouquins dans cette langue, moi aussi. La recherche n’a pas les mêmes objets d’étude outre-Manche et outre-Atlantique qu’au sein de notre petit hexagone, je ne le sais que trop bien. Pour le moment, je n’ai pas de solution immédiate et réalisable pour améliorer my speaking, so, i will try another year.
    Au plaisir de découvrir d’autres choses sur toi et tes idées dans ce blog,
    Loup, joignable sur Bleue-Blanche-Rouge.blogspot.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s