L’autiste qui fait tâche

Copie d’un email envoyé ce matin en réponse à cette vidéo:

 

Coucou,

Vidéo intéressante, bien faite, bien dit. Presque trop beau pour être vrai, non?
C’est quoi ce conseil de transition? T’as cherché un peu?
Le fait que le système de la dette soit le sujet le plus sérieux, le plus grave dont tout le monde ferait bien de se préoccuper en priorité, je l’ai entendu dire par certains autres de mes contacts que je considère comme fiables.
L’effondrement à venir, j’ai lu 2-3 articles sur le sujet.
Ca me parait envisageable, non improbable.
Que les « politiques » actuels soient plus ou moins dans l’incapacité de changer le système, ça me parait sensé.En matière d’autisme, ça fait un moment que j’ai commencé à me dire que la solution, c’est de sortir du système, d’en créer un autre à côté. Les écolieux, l’école à la maison, le bio local, la permaculture, les monnaies locales, etc… Ca fait parti des initiatives de création d’un autre système et c’est ce qui me parait le + viable et sensé.
S’acharner contre le système actuel en place pour essayer de le changer, c’est dépenser beaucoup d’énergie pour pas grand chose, ou bien pour finir en prison, comme la mère de Tim.

A moins d’envisager de lancer un mouvement d’envergure du genre: « les autistes, leurs parents et leurs amis feront la grève du vote et du paiement des impôts/taxe pro, etc…, tant que le système leur pourrira la vie sans leur proposer les prises en charge adaptée, tant que le système fera la promotion des médocs plutôt que de l’alimentation bio. 
Tant que le système sera anti-autiste, les autistes seront anti-système. »
 
Si on était en mesure de lancer ou de contribuer à un mouvement de ce genre, et si les gens concernés par l’autisme se réveillaient vraiment pour jouer le jeu, ça pourrait être cool.
Sinon, j’ai commencé à envisager l’expatriation. Je ne sais pas trop où. J’aimerais bien du soleil et des bananes à profusion (lol!). Peut-être l’Espagne.
Et dans la vidéo, pour ce qui est du passage sur l’autisme, faut en effet ne pas se voiler la face. L’autisme est en effet un problème pour les individus concernés, leur famille, leur société.
Que ce soit J., le fils de M. ou même moi (ou toi?! lol!), regarde: pas d’enfant et peu de probabilités que j’en ai. Vu le fonctionnement actuel du système, justement, de la société, de ma famille, les mentalités, les conditions de vie, mon état de santé actuel, le prix de la bouffe bio, des compléments alimentaires et des plantes médicinales, etc… Je ne suis pas sûre que je survivrais à une maternité. Ou j’y survivrais, mais dans un état de santé lamentable, et pour transmettre quel état de santé à mon/mes gosses?
Si toutes les femmes de France étaient comme moi, dans 50 ans, il n’y a plus personne en France que des gens venus d’ailleurs.
A moins que le système et les mentalités changent profondément, que l’altruisme revienne au goût du jour, vaut mieux que j’évite d’avoir un enfant.
Je me range de plus en plus dans le « camp » de ceux qui voient l’autisme comme un marqueur de la qualité de nos conditions de vie (résultat de l’interaction génétique + environnement) , que ce soit en terme de pollution, de qualité de l’alimentation, etc. Plus c’est pire, plus il y a d’autistes et plus les cas d’autisme deviennent handicapant et « lourds » (c’est à dire pas du tout « talentueux », pas du tout des Einstein ni des Tolkien et compagnie, ou plus ou moins talentueux mais sérieusement « diminués » sur le plan de la santé). Et donc plus ça devient urgent de changer les choses, si on ne veut pas tous devenir « débile », dans le sens ancien du terme, c’est à dire dans l’incapacité de perpétuer l’espèce.
Voilà, ce que j’en pense! 🙂
Là je travaille sur mon mémoire, sur l’autisme, et c’est justement en train de se transformer en une sorte de « manifeste » pour la bonne santé des autistes (et des non autistes).
Ah et merci pour avoir mentionné la santé dans ta vidéo-fleuve! Et pour avoir rajouter un indexage!
Je me dis aussi que si je veux pouvoir être efficace en matière de santé autistique, faudrait peut-être que je gagne en « visibilité », en tant que membre de l’asso. Si je veux pouvoir contacter des scientifiques/chercheurs, pour leur demander des avis, conseils, infos, etc… Enfin là, en l’état actuel des choses, je peux toujours les contacter tant que je veux mais je crois que j’ai peu de chances qu’on me réponde ou qu’on me prenne au sérieux.
Mais bon pour ça, faudrait peut-être d’abord que je finisse mon mémoire, que les autres membres de l’asso le lisent et donnent leur avis sur le contenu… En même temps, ça donnerait du poids à mon mémoire si je pouvais l’appuyer sur des infos récoltées à la source au près de certains chercheurs (je pense en particulier au prof. marion leboyer)… Qui ne me répondront peut-être pas si je ne suis officiellement « que » une « presque naturo » en train d’écrire un mémoire. Ou je pourrais toujours améliorer le texte plus tard, au fur et à mesure, en continu…
mais bon bref… D’ailleurs faut que je m’y remette, je suis encore loin d’avoir fini…
Bise,
Caroline
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s