Grimper aux arbres & café aspie

malik2

Photo par Cecylia Malik
Hier aux alentours de 18h30, on pouvait me trouver perchées dans un des grands marronniers du square de l’Évêché à Annecy, en train de tenter un sauvetage de gros bébé corbeau, parce que les services des parcs de la ville n’en ont que faire, des corbeaux.

C’est avec une de mes proches, qui est toujours de bon conseil en matière de sauvetage de bestioles en tous genres, que nous avons tenté une opération renidification, en créant un mini nid pour le bébé, avec une boîte en plastique, du carton, de la paille et de la ficelle (pour l’amarrage). Je me suis dévouée pour grimper, vu que j’aime bien ça et qu’il y avait une palette, qui traînait justement à deux pas, et dont j’ai pu me servir comme escabeau.

Une jeune femme s’est arrêtée pour nous demander ce qui se passait et elle nous a gentiment un peu assistées. Personne d’autre.

On a été tenté d’emmener le bébé à la maison, pour le confier à un véto par la suite (ou à une assistante vétérinaire en mal de babysitting) mais les parents du bébé restaient à nous croasser au-dessus de la tête, on a eu peur de rejouer du Hitchcock.
Lol. Nan en vrai l’idée de séparer une famille nous a fendu le coeur et parait que tant qu’un oisillon est vigoureux, les parents continuent à venir le nourrir, en principe, surtout si on réussit à le repercher en hauteur, loin des chiens et des enfants taquins avec les bêtes.

Une fois notre oeuvre accomplie… Bon, sans grande certitude que le bébé daigne rester en place ni que les parents continuent bel et bien à le nourrir, mais bon au moins nous nous étions remuées!… Une fois redescendue de mon perchoir, je n’ai cessé de me dire que c’est ce genre de choses qu’on devrait nous apprendre à l’école: grimper dans les arbres et sauver des bébés animaux.

Bref, voilà, chercher une illustration pour cet article m’a permis de découvrir le travail de Cecylia Malik, une photographe qui m’a l’air bien sympathique:

Cecylia_Malik_365_drzew2

 

Et sinon, à part ça hier s’est tenu – et très bien tenu, le premier café aspie annécien de toute l’histoire de l’humanité, enfin à ma connaissance. Nous étions 6 au salon de thé Darjeeling.
Du coup, aujourd’hui, je tiens une sacrée gueule de bois post-après-midi d’hypersociabilisation.
C’est embêtant, cette envie de se sociabiliser couplée à ce manque d’endurance en matière d’interactions.
Après moult péripéties dans ce domaine, maintenant que je me débrouille à peu près pour faire bonne figure en société, faire attention autant que possible à chacun sans me perdre moi-même dans cette contemplation, écouter, trouver des idées de sujets de conversation, répondre autrement que de façon laconique, ar-ti-cu-ler, surveiller le volume de ma voix, etc… Bah je suis fatiguée. Fatiguée par toute les années passées à apprendre à faire tout ça.
Il y a aussi une fatigabilité visuelle, qui se manifeste aussi pendant mes cours: tourner la tête à droite, regarder à gauche, puis au milieu et vice versa, et encore, sans perdre le fil de la discussion… Je suis beaucoup plus adaptée à l’échange avec une personne seule assise en face de moi et qui ne bouge pas. Plus les cibles visuelles se multiplient, plus ça me fatigue le cerveau.
Mais bon, ça vaut le coup: on rencontre des gens sympa, on crée du lien plutôt que de l’exclusion, on fait circuler de l’information et – peut-être, un peu de chaleur humaine.
Faut juste que je fasse plus attention à m’alimenter correctement avant et après, avoir du chocolat et de quoi boire dans mon sac… Ou alors trouver un bar cosy qui servirait des grands smoothies pas chers à la banane et au cacao… Ce serait cool, ça.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Grimper aux arbres & café aspie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s