Faire la vache

agriates

 

Il y a quelques jours, j’ai entendu dire à la télé qu’il existe un désert en Corse: les Agriates. J’ai cherché des images sur google et voilà. Je suis tout de suite tombée amoureuse et moi aussi, maintenant, je veux aller faire la vache sur une plage des Agriates.
Mais comme je ne suis pas une vache et que je n’ai pas de sous, je me fais bronzer à domicile, sans la mer, sans le sable fin, mais avec du vrai soleil, c’est déjà ça.
Quoi qu’au moment où j’écris ces lignes, le ciel est passablement voilé et nuageux mais bon, ces derniers jours j’ai bien commencé à bronzer, à reprendre des couleurs, un peu la couleur de la vache, là, sur la photo, c’est déjà ça.
Cette expression de « faire la vache », je la tiens d’un praticien en médecine chinoise qui a donné une mini-conférence sur la médecine chinoise aux Académies de la Naturopathie, à Aix-Les-Bains, le mois dernier. J’étais là-bas pour participer à l’organisation, en tant qu’élève-bénévole (Natur’Alpes, l’institut où j’étudie, co-organisait l’événement), mais j’ai quand même pu assister à une bonne partie des interventions.
Donc ce brave homme, Frédéric Breton, nous a conseillé de « faire la vache », plusieurs fois par jours, histoire de nous détendre, de reposer notre système nerveux: rester là sans rien faire, sans cogiter, juste en regardant le paysage. Le thème c’était la gestion du stress… Le bonhomme avait un petit côté rock’n roll qui m’a bien plu: ça changeait de l’attitude un peu « coincée du petit doigt en l’air » qu’on trouve souvent en naturo…
Un autre truc qu’il a dit et qui m’a marquée c’est que, selon lui, à la racine de la plupart des pathologies, on trouve la rancoeur. Et selon lui, à la racine des plus grosses pathologies les plus fatales, on trouve l’absence de piété filiale.
La psychanalyse ayant bien fait son oeuvre en Occident, on y parle plus guère de piété filiale, c’est un truc complètement has been. Maintenant, pour être un adulte, il faut cracher sur ses parents et plus on crache loin et fort sur notre lignée, plus on est un mec, un vrai, ou une femme, une vraie.
Et c’est un fait que, pendant ce temps, les hôpitaux se remplissent bien.
Perso, je me sens plus proche des païens et des « primitifs » avec leur notion de respect des anciens. C’est peut-être aussi mon petit côté réac… Enfin c’est plutôt que les réacs ont ce petit côté païen, « primitif »… « lol ». (oui, tous les réacs ne sont pas d’affreux cathos tradi)
Je ne dis pas qu’il s’agit de cirer les pompes de nos vieux lorsqu’ils nous traitent comme des chiens, mais d’avoir un minimum de respect pour eux, à distance si nécessaire, mais du respect (on peut traiter un ennemi avec respect, c’est ce qui s’appelle avoir la classe).
J’ai souvent entendu dire que ce qu’il y a de plus dur dans la vie, c’est le boulot de parents. Parait qu’on ne s’en aperçoit pleinement que lorsqu’on devient parent soi-même. Perso, je veux bien le croire sur parole. Je doute que j’aurai à le vérifier par moi-même un jour et à vrai dire je préférerais éviter d’avoir à le vérifier par moi-même. Je doute que j’y survivrais: mettez un bébé en train de hurler à côté de moi 5 minutes et je suis déjà au bord de la dépression nerveuse, donc voilà, je préférerais éviter.

Bon, je relis et je me dis « mais c’est quoi ce texte? ».
J’ai du mal à me reconnaître. C’est que je n’écris plus guère et quand ça arrive, il sort des trucs que je n’aurais pas suspecté d’être là… Enfin ça, ça arrivait aussi avant mais pas des trucs comme ça… Ou alors j’ai oublié…

Mais pour pouvoir traiter nos parents avec respect, il faut avoir une source de respect en soi. Si notre coeur est une plaie béante qui suppure de colère, de haine et de peur, bah c’est sûr qu’on va avoir du mal avec le respect… D’où l’intérêt de se soigner, de soigner nos plaies béantes, à coup d’auto-compassion et de psychothérapie s’il le faut. Parce qu’évidement, je tape sur la psychanalyse mais psychanalyse n’est pas synonyme de psychologie.
En ce moment je lis « Psychothérapie et chamanisme », du Dr Chambon, un psychiatre: c’est top.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s